la vente grace au marketing conversationnel

Ce qu’il manque à ta création de contenus pour vendre, c’est le marketing conversationnel

11/02/24 | Stratégie digitale

La création de contenus est une méthode géniale pour attirer des clients, et j’en suis la preuve vivante ! Mais tout ce que tu lis, tous réseaux confondus n’est que la partie émergée de l’iceberg. Une fois que j’ai appuyé sur “Publier”, il se passe une chose incroyablement importante en coulisses, et qui va faire la différence : le marketing conversationnel.

Dans cet article, je t’explique ce que c’est, pourquoi il est indispensable, et comment s’y prendre pour l’intégrer dans ta pratique.

Let’s goooo 🚀

Les limites de la création de contenu seule

Je me permets de commencer par là, parce que je suis la première à vanter les mérites de la création de contenus. Pour autant, tu dois être conscient·e d’une chose : même avec la meilleure volonté du monde, elle a ses limites. Déjà, en amont, tu dois prendre en compte l’aspect stratégique. Je ne vais pas m’étaler sur le sujet puisque j’en parle déjà dans plusieurs articles : celui sur les erreurs qui t’empêchent de convertir et dans celui sur la ligne éditoriale. Va y jeter un œil !

Mais il y a aussi tout ce que tu vas devoir faire en aval de toute ta création. Tes contenus sont la porte d’entrée vers tes offres, mais crois-moi, ça ne suffira pas pour que ton audience sorte la carte bancaire. Ils suffiront pour récolter des likes et des commentaires, et développer ton personal branding. Mais ça n’ira pas plus loin si toi tu ne fais pas preuve de proactivité. Si tu t’arrêtes là, tu auras fait tout ça pour rien et ce serait fort dommage, non ?

Je t’emmène donc découvrir le monde qui se cache derrière le bouton “Publier” : le monde du marketing conversationnel !

Marketing conversationnel : définition simple

Pour être sûre qu’on soit bien au clair sur le reste de l’article, on commence par une définition rapide. C’est beaucoup plus simple que le terme pourrait laisser entendre. Le marketing conversationnel va consister pour toi à engager la conversation avec ton audience, à établir un vrai dialogue, et même une relation. L’expérience client commence ici, avant même que ton audience se transforme en vrai prospect !

L’importance du marketing conversationnel dans ta stratégie commerciale

Je t’assure, engager et entretenir des conversations est une étape cruciale, qui fera la différence entre une personne qui crée du contenu mais qui ne vend pas, et celle qui vend.

Tu verras, si tu vas jusqu’au bout, que tu engages des discussions, que tu rebondis, et même que tu sors des différentes plateformes, tu maximiseras grandement tes chances de vendre.

Pourquoi ?

☝️ En parlant avec ton audience, tu lui montres que tu es à l’écoute de ses besoins, de ses préoccupations. Tu prouves que tu es disponible pour lui répondre de la manière la plus pertinente possible. Ils vont comprendre que tu ne les prends pas pour des portefeuilles sur pattes !

✌️Tu vas aussi pouvoir ajuster en continu et sans effort ta stratégie de contenus, grâce aux feedbacks que tu vas récolter.

Tu vois, tout le monde y gagne. Tes lecteurs, parce qu’ils en apprennent davantage grâce à toi et ta disponibilité, et toi parce que tu t’améliores et que tu maximises tes chances de vendre ! Sans jamais renier ton éthique.

Bon, c’est bien joli tout ça, mais comment on fait concrètement ?

Comment utiliser les conversations pour vendre ?

Rien de tel que des exemples pour te faire comprendre comment utiliser le marketing conversationnel ! Bah oui, tu veux pas d’une explication théorique vue et revue mille fois, je le savais 😬. Et parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, les exemples viennent tout droit de ma propre expérience !

L’exemple d’un post Linkedin

Il y a quelques mois, j’ai créé un post Linkedin dans lequel j’évoquais l’évolution de mon tunnel de vente, en mode avant/après. J’ai reçu énormément de commentaires, notamment de personnes me disant “ça a l’air si facile vu comme ça, mais moi je pourrai jamais faire ça, je m’en sens pas capable”. J’aurais pu me contenter de répondre avec un commentaire du style “mais non, ne t’inquiète pas, c’est pas si difficile avec la bonne méthode”. Merci, au revoir.

Eh bien non. J’ai bien sûr répondu aux commentaires de ces personnes, mais je suis surtout allée les contacter en message privé, pour comprendre en profondeur ce qui les freinait, quelles étaient leurs problématiques, etc. Résultat : suite à ce post, j’ai eu 3 personnes en appel découverte qui ont toutes fini par signer pour un coaching en stratégie de communication. Ces 3 ventes ne seraient jamais tombées si je n’avais pas fait la démarche de m’intéresser à ces personnes.

L’exemple de la newsletter

Deuxième exemple avec l’histoire d’un lead magnet. Pour récolter davantage d’abonnés à ma newsletter, je voulais créer un lead magnet. J’hésitais entre 2 ou 3 sujets différents.

Alors, j’ai tout simplement demandé à mes abonnés sur Linkedin sous forme de sondage, et j’ai suivi la majorité. Une fois ce lead magnet créé, j’ai recontacté les personnes qui avaient répondu au sondage pour leur fournir le lien qui permettait de télécharger le guide créé d’après leurs recommandations. C’est comme ça que j’ai eu plus de 600 téléchargements en 48 heures 😱 (je n’en reviens toujours pas, d’ailleurs !).

Avec ces deux exemples tout simples, tu vois que la création de contenus peut t’apporter des opportunités folles, mais qu’il va falloir aller les chercher un minimum. Si tu ne fais pas cet effort de parler aux gens, tu n’auras pas de résultats probants. Il est même fort probable que tu te décourages rapidement. Hors de question que je laisse ça arriver, tu t’en doutes !

➡️ Le marketing conversationnel va te permettre de maximiser tes résultats, ton impact, et surtout de récompenser tes efforts et le temps que tu as passé à créer du contenu.

Mais tu me diras : “Lola, t’es gentille, mais comment je fais pour suivre toutes ces personnes plus ou moins intéressées sans oublier personne ni me tromper ?” T’inquiète barquette, je t’explique 👇.

Comment organiser ton marketing conversationnel

Si tu commences à engager des conversations régulièrement, ça va vite être compliqué de suivre, je te l’accorde.

C’est là qu’entre en jeu le sacro-saint CRM (Customer Relationship Management), ou en bon français un logiciel de gestion de la relation client.

Avec ce CRM, tu vas suivre toutes tes opportunités, noter toutes les personnes qui pourraient devenir un jour des clients. Sans lui, tu vas perdre des opportunités, c’est certain. Il existe des logiciels spécialisés, qui sont payants (faut pas rêver !). Mais moi j’ai tout simplement créé le mien sur Notion. Si tu connais Notion, le paragraphe suivant est pour toi. Sinon, je t’encourage à te familiariser d’abord avec l’outil 😉.

Je n’ai pas cherché à faire sophistiqué ou compliqué : un tableau Kanban, avec le niveau de mes leads (prospect froid, tiède, ou chaud), les rendez-vous en attente, les envois de proposition commerciale et les différentes relances.

À titre perso, je fais un suivi ce CRM toutes les semaines. Ça me permet d’avoir un suivi aux petits oignons ! J’ai même mis en place un système de relance automatique qui m’alerte quand je dois faire une action !

Tu l’auras compris, cliquer sur “Publier” n’est qu’une petite partie de ce qui se passe, et une infime partie du processus de vente.

Pour avoir discuté avec plusieurs entrepreneurs créateurs de contenu, ceux qui ont le meilleur taux de conversion sont ceux qui misent sur le marketing conversationnel, et qui vont jusqu’au bout du processus.

J’espère que cet article t’aura convaincu de faire de même. Je serais d’ailleurs très curieuse que tu me fasses un retour là-dessus 😉.

Cet article t’a plu ? 

📌 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *