Balise Title

Différences entre balise Title et h1 : explications simplissimes

21/07/23 | Stratégie digitale

Balise Titre et balise h1 : comment faire la différence ?

Tu le sais peut-être déjà, mais en langage HTML, les deux indiquent un titre. Alors quelles sont les différences entre la balise Title et le h1 ? Tu vas voir, c’est simple ! Et surtout, on ne va pas s’arrêter là : une fois que tu auras bien compris, je te propose des conseils pour exploiter au mieux le potentiel de l’un et de l’autre ! 🚀

Différence n°1 : la balise Title et le h1 ne s’affichent pas aux mêmes endroits

Commençons par le Title, aussi appelé “balise titre”, “meta-titre” ou encore “titre SEO”. Il apparaît à plusieurs endroits :

  • dans la SERP, c’est-à-dire dans la page de résultats du moteur de recherche. C’est le titre en bleu (ou en violet si tu as déjà consulté la page) ;
  • en haut de ton onglet une fois que tu es sur la page de l’article concerné ;
  • dans les miniatures lorsque l’on partage tes articles sur les réseaux sociaux.

Le h1 maintenant. C’est plus simple : c’est le titre de ton contenu, celui qui apparaît au-dessus de ton texte, lorsque tu es déjà sur la page de ton site. Et c’est tout, il n’apparaît qu’à cet endroit. 🙃

⚠️ Si tu fais partie des (nombreux) utilisateurs de WordPress, ton h1 sera aussi, par défaut, ton Title. Pour avoir la possibilité de personnaliser ta balise titre, il faut que tu installes le plug-in Yoast SEO. Il te permettra de créer un Title différent du h1, mais aussi de définir toi-même ta meta description. Yoast SEO a en fait plein d’autres utilités, mais ce n’est pas le sujet ici. 😉

Différence n°2 : l’un est limité en longueur, l’autre non

Title : petit mais costaud

La difficulté principale du Title se trouve dans sa longueur limitée. Si tu veux que Google affiche ton titre SEO en entier, il va falloir être vigilant à ça. Alors, combien de caractères tu peux écrire au maximum ? On lit souvent qu’il ne faut pas dépasser les 65 caractères, ou alors être entre 55 et 65. Si le nombre n’est pas clair, c’est parce que Google ne fonctionne pas en caractères mais en nombre de pixels, ou pour simplifier, il raisonne en termes de place occupée par ton titre. Si ton titre prend trop de place, il sera tronqué.

Pour que ça ne t’arrive pas, trouve un simulateur de SERP en pixels comme celui-ci par exemple et teste la longueur de ton titre (tu peux tester ta meta description également, limitée elle aussi en taille).

H1 : no limit !

Pas de galère avec ton h1, il peut faire la longueur que tu veux. Ce n’est pas une raison pour écrire un roman non plus, n’oublie pas que le titre est la première chose lue par l’internaute : s’il est déjà fatigué avant l’intro, ce n’est pas bon signe ! 😆

Maintenant que tu sais faire la différence entre un meta-titre et un h1, place aux conseils pour exploiter au mieux les atouts de l’un et de l’autre.

Comment mettre ton Title et ton h1 au service de ton référencement naturel ?

L’avantage d’avoir deux titres différents, visibles à des endroits différents, avec des contraintes différentes, c’est que ça te donne des opportunités ! Voyons tout de suite comment en tirer parti.

Un Title copywrité et percutant

Pour un Title qui déchire, il faudra :

  • qu’il soit copywrité. Parce que ton meta-titre se retrouve sur la SERP, il doit donner envie de cliquer, pour accéder au corps du texte. Tu n’as quand même pas écrit un super article pour que les visiteurs restent devant la porte !
  • qu’il soit percutant. Parce qu’il est limité en taille, tu ne peux pas tourner autour du pot, il doit être informatif et aller droit au but ;
  • qu’il contienne ton mot-clé principal, de préférence au début. Google donne davantage de poids aux premiers mots d’un titre qu’aux derniers. Et puis, ce sont aussi ces premiers mots que l’œil humain perçoit le plus fortement !

Si ton titre SEO est très court et qu’il te reste de la place, tu peux te permettre d’ajouter le nom de ton site après une barre verticale ou un tiret. Si tu vends quelque chose, tu peux aussi ajouter une caractéristique produit importante. Enfin, pour attirer l’œil au milieu de la SERP, tu peux ajouter un caractère spécial. Tu en trouveras ici si tu le souhaites.

⚠️ Attention, frustration : il arrive que Google décide de modifier ton Title dans les résultats de recherche. Il a ce pouvoir et n’hésite pas à s’en servir…

Que faire pour éviter ça ? Eh bien… Rien, à part écrire un bon titre et espérer que ça suffise. Les titres de mauvaise qualité sont très souvent réécrits, mais un bon titre ne te garantit rien, il peut se trouver réécrit quand même. Et tu ne peux rien y faire. C’est Google le chef !

Un h1 qui dit la même chose que le Title… Mais différemment !

Tu trouves que ça se complique ? Ne bouge pas, tu verras que c’est tout à fait dans tes cordes !

Dans l’idéal, pour que ton h1 soit une opportunité supplémentaire de booster ton référencement naturel, il faut y faire figurer une équivalence de ton mot-clé principal.

Exemple. Tu rédiges un article autour de la requête suivante : “idées week-end en amoureux”, qui figurera donc dans ton Title. Ton h1, quant à lui, pourrait être “Week-end en couple, où partir ?”

Pourquoi ne pas réutiliser systématiquement le même mot-clé ? Lorsque tu optimises ton contenu autour d’un mot-clé, il faut bien que tu comprennes une chose, c’est que tu ne ressortiras pas uniquement sur ce mot-clé là. Les visiteurs arriveront sur ton contenu via plein de recherches annexes. Donc ne te prive pas d’une potentielle audience supplémentaire !

Bon, c’est très bien tout ça Lola, mais que faire s’il n’existe pas d’équivalence ? Dans ce cas, tu réutilises ton mot-clé principal, tant pis. Mais tu crées un titre un peu plus informatif dans lequel tu places le bon champ lexical, et hop, c’est dans la poche !

Avec toutes ces infos, tu sais maintenant faire la différence entre Title et h1. Plus important encore, tu sais comment exploiter le potentiel de l’un et de l’autre pour les mettre au service de ton référencement naturel. Elle est pas belle, la vie ?

Et si tu as besoin d’autres conseils SEO, tu peux aller voir par ici, , ou encore ici !

Cet article t’a plu ? 📌

Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *